Slow organisation : faire moins mais mieux

Slow organisation : faire moins mais mieux

Slow Organisation, faire moins mais mieux…

Qu’est-ce donc encore ce concept trendy qui fait du neuf avec du vieux ?

Promis, je ne vais pas t’embarquer dans des considérations dignes d’une Marie Kondo de la planification !

Néanmoins, je devine que si tu es arrivé.e sur cette page, c’est que tu as le désir de trouver un bel équilibre entre vie pro et vie perso.

Peut-être aussi que tu es comme moi, addict à la papeterie et que tu as un gros kink sur les agendas, les posts-it et les planners…

Mais ça restera entre nous, ne t’en fais pas !

L’organisation et moi (et peut-être toi !)

Révélation : je n’ai jamais été super organisée. J’ai toujours perdu mes cours sur feuilles et les polycopiés distribués par les professeur.es.

La seule année où j’étais au taquet, c’était celle du Capès. Et en terme de planification c’était simple : manger, boire, dormir littérature française.

Zéro vie sociale, ou alors avec la boule au ventre de culpabilité, et dix ans d’anorexie à la clé.

Pendant longtemps, chez moi le contrôle appelait le contrôle.

C’était un truc super touchy.

Ma kryptonite !

Evidemment, les cellules de mon corps traumatisées par ces années d’ascétisme ont fait un rejet de l’organisation. C’est ainsi que je me suis retrouvée l’entrepreneure la plus éparpillée de l’année !

J’ai fini par décider que c’en était trop (de charge mentale, de culpabilité, de déception, de pédalage dans la semoule) et que je devais dépasser ce traumatisme.

Affronter ma peur de la contrôlite aigue, me confronter à ma croyance que :

« je suis une artiste incomprise »

Objectivement : on ne peut pas être fan d’outils d’organisation tout en étant infichue de s’en servir à bon escient !

La solution a été de comprendre ce que signifie « être organisée » pour moi, aujourd’hui. Ceci étant possible en me concentrant sur mes désirs et besoins.

La naissance d’un Ebook pour découvrir la Slow Organisation

C’est ainsi qu’est né Une Année sereine, le Ebook holistique -tête-corps-coeur- que j’ai créé avec ma meilleure amie et associée, Constance. Nous sommes aussi les heureuses Mamans de Sophromagie, notre bébé digital qui fait entrer la sophrologie dans ton salon !

Une Année sereine a été pensé pour aider chacun.e d’entre nous à adoucir son quotidien grâce au Journaling et la Slow Organisation.

Et bien sûr, une touche de naturopathie, pour aider le corps à affronter les pics de stress incontournables.

Une Année sereine permet de créer pas à pas son Carnet idéal, grâce à des astuces et templates.

Un Carnet mêlant pages introspectives (pour libérer les émotions, ruminations, les poubelles mentales) et Bullet Journal.

J’avais vraiment à cœur de partager ce que mon expérience de l’organisation, et mes nombreuses fausses routes en la matière, m’avaient apporté.

L’entrepreneuriat et l’organisation

Je n’ai jamais été salariée mais je date mes débuts dans l’entrepreneuriat à ma création d’entreprise en mars 2021.

Immédiatement, j’ai été confrontée à des conseils ressemblant à des injonctions voire du formatage. Limite de la lobotomie.

Oui… je m’emballe !

Mais très sérieusement, je trouve que l’organisation est devenue un but en soi, plutôt qu’un outil au service d’un but.

Tu saisis la nuance ?!

Nous devons être toujours plus organisé.e, au travail, à la maison, aux fourneaux (le batchcooking est arrivé comme une bombe dans nos cuisines !)

Cette injonction à être organisé.e et efficace pèse encore plus lourd sur les épaules des femmes : la productivité reste un concept issu du patriarcat !

C’est devenu le goal ultime (ex : les vidéos Youtube type « une journée hyper productive », « back in the game : j’organise ma vie comme jaja », etc)… mais pour quelle finalité ?

En définitive, être plus organisé.e permet de… travailler plus !!

Et les to-do lists n’engendrent qu’une chose : la culpabilité de ne pas en venir à bout!

La nature ayant horreur du vide, nous avons cette folle manie de remplir, remplir, remplir nos emplois de temps plutôt que de savourer ces espaces de liberté et de repos !

Pression et culpabilité

Face à l’échec récurrent de ne pas « avoir su » honorer nos objectifs du jour, on finit par se dire qu’on ne travaille pas assez, qu’on ne sait pas s’organiser et on culpabilise.

Alors on écoute de nouveaux conseils, on devient adepte du Miracle Morning, on ne tient pas plus de trois jours, on culpabilise encore.

On tente d’appliquer les préceptes de la matrice d’Eisenhower mais franchement : qui a compris ce que signifie « important mais pas urgent » ?!

La Slow Organisation à la rescousse !

L’une des choses que l’on voit dans le Ebook Une Année sereine c’est l’importance de déterminer « Pour Quoi ? »

Pour quoi (et même pour qui), je souhaite tenir un carnet et m’organiser.

Pour gagner en clarté ?

Retrouver du temps pour moi ?

Moins me disperser ?

Faire les choses en temps et en heure (cf : ma déclaration à l’Urssaf) ?

Ne plus courir mille projets à la fois ?

Si nous n’avons pas un « Pour Quoi » bien défini, il y a de fortes chances pour que l’organisation ne serve qu’à « faire plus », alors que la vertu de la Slow Organisation est qu’elle nous permet de « faire mieux » et d' »être mieux ».

Nous ne voulons plus que l’organisation serve la productivité.

Nous ne souhaitons plus que l’efficacité ne se mesure que par des résultats en lien avec la vie pro.

Structurer son temps sert à se remettre au centre de sa vie, à libérer des plages de « rien », du « temps libre », et d’en disposer pour soi !

Je te recommande très chaleureusement, dès aujourd’hui d’appliquer quelques valeurs sûres. Celles que j’ai moi-même implémentées après m’être cramé les ailes sur l’autel de la super-organisation !

Les incontournables de la Slow Organisation

Fais de ton tête à tête avec ton agenda/ carnet/ bullet journal, un moment de joie et de créativité.

Un moment de retrouvailles avec toi-même, à l’écoute de ta vie pro mais surtout à l’écoute de tes besoins.

N’aie pas peur de cette fausse croyance : « si je me laisse le champ libre, je vais gober les mouches ».

Bien au contraire, plus tu t’autoriseras à jouir de moments pour toi au coeur de ta planification, plus tu auras d’énergie et d’entrain pour réaliser tes objectifs pro.

Planifie toutes les X semaines X jours de repos.

Je trouve qu’une semaine off toutes les huit semaines est un bon deal, mais à toi de voir en fonction de tes variables personnelles (enfants, conjoint.e, poisson rouge…)

Les piliers de ton organisation : des objectifs réalistes !

Essaye d’organiser tes tâches et objectifs en étant à l’écoute des cycles : cycle des saisons, de tes menstruations (si tu es concernée), de la Lune, de ton énergie (c’est important de connaitre ton chronotype) (no stress, j’ai prévu un article sur le sujet pour octobre)

Commence ta semaine avec trois objectifs, en essayant de les détailler, étape par étape.

Ces étapes seront tes goals quotidiens.

Ainsi, pour chaque jour, je te recommande de te fixer une seule priorité pro et une priorité perso et des objectifs bonus.

Par exemple, ma priorité pro aujourd’hui était de rédiger cet article. Et mes bonus : de publier sur Instagram, story et post. Si jamais je ne réalise pas les bonus, le monde ne s’arrêtera pas de tourner et mon objectif principal est rempli. Et je suis satisfaite et sereine.

Si tu veux davantage de conseils et te sentir méga soutenu.e dans ta nouvelle organisation en mode slow, notre Ebook Une Année sereine se fera un plaisir d’être ton compagnon de route !

Notre rythme de vie est infernal mais nous sommes aussi très doué.es pour alourdir nos vies de nos exigences.

Penses-y la prochaine fois que tu penseras « ne pas avoir fait assez » !

Avec plein d’amour (et de sérénité)

Emma

Cet article a 6 commentaires

Laisser un commentaire